Sélectionner une page

L’expérience permet à la fois aux amateurs de côtoyer l’élite de la musique valaisanne et à la soliste de proposer un événement unique en son genre. Entre jazz, musique savante et airs populaires, il va sans dire que spécialistes ou simples amateurs ont trouvé leur compte dans cette soirée.  L’ensemble, mené par la baguette experte de François Roh, a toutefois l’habitude de jouer des œuvres classiques arrangées pour cuivres et percussions, notamment lors du Swiss Open Contest, concours dans lequel le Brass band s’est illustré à de nombreuses reprises. Le choix des pièces proposées en avril dernier n’en reste pas moins audacieux. 

La première partie du concert rend hommage à Maurice Ravel à travers trois pièces reflétant le tempérament lunatique du compositeur. Le Concerto en Sol, dans lequel Lauriane Follonier s”est illustrée, est l’œuvre maîtresse du premier acte de la présentation.

La pièce, en trois mouvements, sera précédée et suivie de compositions plus légères qui mettront en lumière l’Ensemble de Cuivre Valaisan exclusivement. La seconde partie, quant à elle, met à l’honneur les États-Unis. Elle fera côtoyer les rythmes effrénés du troisième mouvement du Concerto en Fa de Gershwin avec les mélodies populaires d’Un Américain à Paris du même compositeur. Ce sont les intonations jazzy de West Side Story de Leonard Bernstein qui clôtureront le concert.  

A l’image du programme proposé, Lauriane Follonier est ambitieuse et polyvalente.  Dès son plus jeune âge, la pianiste impressionne par ses qualités techniques et musicales. Du reste, elle se distingue dans de nombreux concours suisses et internationaux. La virtuosité de la Valaisanne ne se cantonne cependant pas à ses seules qualités de soliste. En effet, capable également d’évoluer en ensemble ou comme accompagnatrice, Lauriane Follonier se produit régulièrement au sein d’orchestres et d’orchestres de chambre. L’expérience Brass band sera néanmoins une grande première pour l’artiste !